Tout le monde sait que l'environnement ne va pas bien... Alors pourquoi est-ce si difficile de faire changer les choses ?

Depuis les tout premiers articles de ce blogue, nous avons abordé un certain nombre de questions et problèmes liés à notre environnement. Dans la plupart des cas, on a présenté ces problèmes comme étant indépendants les uns des autres, mais en réalité, ce n'est pas si simple ! Ces différents problèmes sont tous intimement liés entre-eux et ce qu'on observe n'est que le résultat final sur la biosphère terrestre.

Personnellement, je crois qu'il n'est pas simple de solutionner nos problèmes environnementaux parce que non seulement ils sont interreliés, mais aussi parce qu'il est impossible de les dissocier de l'aspect économique de la société dans laquelle on vit.

Qu'est-ce que tout ça peut bien vouloir dire ? J'aimerais bien avoir un exemple plus concret !

Regardons par exemple les conséquences de la construction de la route BR-230, l'autoroute Transamazonienne au Brésil. Cette route est en construction depuis plus de 30 ans et lorsqu'elle sera terminée, elle liera le Pérou à l'océan Atlantique! Bref, il s'agit d'une autoroute en plein coeur de la forêt amazonienne, une des régions les plus inaccessibles au monde !



Vue satellite de la forêt amazonienne; le trait en jaune délimite les contours de la forêt. Photo prise par la NASA.

Initialement, cette autoroute avait pour but de permettre le développement économique des régions éloignées et pauvres du Brésil. Cette route devait faciliter l'exportation massive du soja, une plante dont les graines sont utilisées pour créer des biocarburants. Faciliter l'exportation de cette ressource allait permettre d'améliorer l'économie de ces régions et conséquemment, d'améliorer aussi la qualité de vie de la population.

La construction d'une telle route causera cependant de nombreux problèmes environnementaux que l'on ne peut pas négliger. Tout d'abord, la culture de soja connaîtra une forte expansion suite à la hausse de la demande en biocarburants et de nouvelles terres devront être défrichées, terres qui devront être bourrées d'engrais années après années pour assurer une production maximale. Il s'agit là de l'une des causes de la destruction de la forêt tropicale.

Le problème le plus sérieux causé par la construction de l'autoroute BR-230 demeure cependant la nouvelle facilité d'accès. Avec de telles infrastructures, il sera désormais facile pour les compagnies forestières d'accéder à l'ensemble du territoire brésilien et la déforestation massive s'en suivra probablement.




Deux vues satellite de l'Amazone, l'un des plus longs fleuves sur Terre.
Photos prises par la NASA.


Alors pourquoi ne pas tout de suite arrêter la coupe de la forêt ? Les Brésiliens savent-ils ce qu'ils sont en train de faire à notre planète ? Pourquoi est-ce si compliqué ?

Je crois qu'il faut faire attention ici pour ne pas juger trop rapidement ceux responsables de la déforestation amazonienne. Les travailleurs savent bien que les forêts tropicales sont des éléments essentiels de la biosphère terrestre, mais tout comme nous, ils ne font que leur travail, ils font vivre leur famille et ne se questionnent pas nécessairement toujours sur les conséquences exactes de leurs actions. N'oublions pas qu'il est toujours difficile pour un individu de s'opposer à la volonté des grosses compagnies, surtout lorsque l'avenir financier de l'individu en question dépend directement de ces entreprises...

D'autre part, il est important de comprendre que le développement économique d'une région s'accompagne habituellement par l'exploitation ou par la destruction des ressources naturelles disponibles; le Canada tout comme les États-Unis et l'Europe n'ont pas fait exception à cette règle... Je crois qu'il serait donc un peu hypocrite de notre part de chercher à bloquer le développement économique du Brésil au nom de la forêt tropicale, même si celle-ci demeure d'une importance capitale.

En d'autres mots, je crois qu'il est très difficile de solutionner les problèmes environnementaux auxquels on fait face car non seulement ils sont tous interreliés, mais on se doit aussi de considérer les aspects humain, social et économique inhérents au problème.

Aspects pédagogiques

Le webmestre